06 janvier 2005

A l’école des enseignants solos

L'expérience des écoles isolées en réseau, et notamment de leurs enseignants, pourrait enrichir la réflexion de nombreux solos (consultants, journalistes, ingénieurs, formateurs…)

Pionniers en la matière, les enseignants ont beaucoup à nous dire sur le partage et la transmission du savoir via les nouvelles technologies, sur le travail collaboratif à distance, l'utilisation combinée d'outils variés, les difficultés rencontrées, les atouts pour le développement local, les pratiques les plus intéressantes etc.

Certains enseignants sont il est vrai privilégiés. Dans le cadre de programmes nationaux, ils peuvent bénéficier de ressources et investissements importants. Encore faut-il avoir affaire à de véritables porteurs de projets, et que la mobilisation des enseignants, élèves, personnels et communautés concernés soit collective et durable.

Le Québec, avec le CEFRIO (centre francophone d'informatisation des organisations) est un fer de lance dans le monde francophone.

A noter en particulier l'expérience de « l'école éloignée en réseau » sur www.cefrio.qc.ca/projets/proj_34.cfm, et l'évaluation dont elle a fait l'objet.

A propos de cette collaboration inter-écoles au moyen des TIC, l'usage des différents outils (courriel, « clavardage » ou messagerie instantanée, videoconférence …) est analysée. On constate que l'enseignant, de simple transmetteur de connaissances, se mue en « chef d'orchestre, stratège de situations d'apprentissage ».

Quand ce réseau sera-t-il élargi à d'autres écoles francophones ?

Véronique Lafon-Rémont

[COURRIEL

Posté par vremont à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A l’école des enseignants solos

Nouveau commentaire